Chaos a été un mot très à la mode dans les milieux scientifiques durant la seconde moitié du 20ième siècle. Depuis le fameux «effet papillon» (1972) d'Edward Lorenz (1917-2008) qui affirme que le battement d'aile d'un papillon peut déclencher un cyclone sur un autre continent, la science du chaos n'a cessé d'accroître ses ramifications. On retrouve des applications de cette nouvelle discipline dans une multitude de domaines principalement en physique mais aussi en météorologie, en biologie, en sismologie, en médecine, en psychiatrie, en pharmacologie, etc. C'est maintenant au tour des sciences sociales et des sciences humaines d'emboîter le pas.

Même si à l’heure actuelle l’engouement initial a quelque peu diminué, on aurait bien tort d’annoncer pour autant la mort de «l’effet papillon». On n’a qu’à suivre l’évolution du nombre d’articles scientifiques de la base Pascal de l’Institut de l’information scientifique et technique du CNRS contenant le terme «chaos» dans leur titre pour s’en rendre compte. La physique fut la première à s’intéresser aux théories du chaos et demeure aujourd’hui avec près de 400 articles par an la discipline la plus «chaotisée». Curieusement l’enthousiasme initial des mathématiques ne s’est pas maintenu bien qu’on note un regain d’intérêt ces dernières années. En revanche, les sciences appliquées confirment leur intérêt pour cette science en supplantant les mathématiques durant la dernière décennie.

Il y a à peine quelques années, ce genre d'étude était à la portée d'une petite poignée de scientifiques qui oeuvraient dans le domaine. L'évolution rapide des techniques informatiques et des logiciels de calcul comme Maple ou Mathematica a permis de rendre ces notions accessibles à un plus grand nombre de gens. Si le sujet vous intéresse, vous pourrez vous familiariser avec certains éléments de la théorie du chaos en particulier avec la notion de fractales. Les sujets abordés sont à la portée des étudiants de deuxième session du niveau collégial en sciences pures. Les utilisateurs du logiciel de calcul symbolique Maple pourront explorer à leur guise les notions présentées en utilisant de petites procédures qui se trouvent à la fin de chacun des textes.